Bitcoin est un actif fongible, tout comme une monnaie

8 Mar 2020 | Actualités | 0 commentaires

La reconnaissance des bitcoins se poursuit, cette fois du tribunal de commerce français de Nanterre. Devant établir son rôle lors d’un procès, le tribunal a décidé que la plus grande crypto-monnaie (Bitcoin) est un “actif incorporel fongible”, similaire à la monnaie fiduciaire.

Le bitcoin, c’est comme une monnaie !

En 2014, Paymium, une plateforme d’échange française, a prêté 1 000 bitcoins (d’une valeur de 9,1 millions de dollars au moment de l’article) à une société d’investissement alternatif anglaise, BitSpread.

Cependant, après le fork Bitcoin d’août 2017 qui a finalement créé Bitcoin Cash, BitSpread a également mis la main sur 1 000 BCH. Les deux entités ne pouvaient pas décider qui avait les droits légaux sur les 350 000 dollars de pièces Bitcoin Cash, et ont donc porté le litige devant les tribunaux.

Avant que le tribunal ne puisse rendre un verdict, il a dû établir la nature juridique des pièces de Bitcoin. Comme l’a récemment indiqué un rapport local, le tribunal a finalement décidé que la principale crypto-monnaie (bitcoin) est un actif incorporel fongible. Elle l’a placé dans la même catégorie que les monnaies FIAT en tant que bien interchangeable mais non individualisable.

Huberd de Vauplane, du cabinet d’avocats Kramer & Levin, s’est exprimé sur la question. Il a souligné que cette décision pourrait avoir un impact positif significatif sur l’ensemble du marché de la cryptographie.

Il est intéressant de noter que la Cour a considéré le Bitcoin comme un actif fongible et l’a classé comme “prêt à la consommation”, qui transfère la propriété à l’emprunteur. Ainsi, les pièces de Bitcoin Cash appartiennent à l’emprunteur, en l’occurrence – BitSpread.

Des nouvelles positives dans le monde entier

Les crypto-monnaies ont reçu une reconnaissance massive rien que cette semaine. Tout a commencé il y a quelques jours lorsque l’autorité fédérale allemande de surveillance financière (BaFin) a publié des directives sur les actifs numériques. L’autorité nationale les a toutes classées comme des instruments financiers, ce qui est considéré comme une étape importante en termes de législation.

D’autres bonnes nouvelles sont arrivées mercredi du deuxième pays le plus peuplé du monde. La Cour suprême indienne a levé l’interdiction de la Banque de réserve de 2018 d’utiliser des actifs virtuels.

Peu de temps après, l’Assemblée nationale de la Corée du Sud a modifié une loi existante et rendu légal le commerce et la détention de crypto-monnaies à ses frontières.

 

Vous avez trouvé des fautes d'orthographe ? Gagnez 0.1 CRO par faute signalée!

Rappel: Nous ne sommes pas des conseillers en investissement financier. Nous essayons simplement de donner des informations afin que chacun puisse se faire sa propre idée. Nous vous suggérons de faire vos recherches et de vous protéger au maximum. Certains liens de l'article peuvent être liés à de l'affiliation afin de nous aider à continuer notre travail.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.