El Salvador premier pays à faire du bitcoin une monnaie légale et utilisera l’énergie des volcans pour son minage

11 Juin 2021 | Actualités | 0 commentaires

Le président du Salvador, Nayib Bukele, a fait une apparition surprise lors de l’intervention de Jack Mallers à la conférence Bitcoin 2021 de Miami ce début juin, promettant d’envoyer un projet de loi à l’assemblée législative pour que le bitcoin (BTC-USD) ait cours légal dans son pays.

Chose dite chose faite, le Congrès a adopté la “loi sur le bitcoin” avec 62 voix, confirmé par le tweet ci-dessous, finalisant le processus faisant de la crypto-monnaie un moyen de paiement légal dans le petit pays d’Amérique centrale.

Quelles sont les perspectives pour la nouvelle monnaie du Salvador ?

Il considère cette initiative comme un moyen d’encourager les investissements étrangers au Salvador, déclarant à l’époque que si seulement 1 % des bitcoins du monde étaient investis dans le pays, “cela augmenterait notre PIB de 25 %.”

Le Salvador est un pays à faible revenu qui dépend des envois de fonds de ses ressortissants à l’étranger. On espère que l’adoption de la monnaie blockchain facilitera et réduira les coûts de ces transferts. Le pays utilise le dollar des États-Unis comme monnaie officielle.

Le déploiement serait assuré par l’application de paiement mobile Strike, qui a récemment fait ses débuts au Salvador.

M. Bukele a déclaré que la majorité des habitants du pays n’ont pas de comptes bancaires traditionnels et que la nouvelle loi permettra aux gens de créer des portefeuilles numériques en ligne avec un simple smartphone.

Cependant, la valeur du bitcoin reste volatile, ce qui le rend inadapté comme monnaie légale sur laquelle les gens pourraient compter pour payer des produits de première nécessité comme la nourriture et le loyer. La valeur du bitcoin a chuté de plus de 25 000 dollars (20 500 euros) depuis qu’il a atteint des sommets de près de 65 000 dollars au début de l’année.

Le président du Salvador annonce la volonté d’exploiter le minage du bitcoin alimentées par des volcans

Le Salvador compte plus de 20 volcans, dont plusieurs sont actifs. LaGeo, fournisseur d’électricité au Salvador, utilise les volcans pour exploiter l’énergie géothermique.

Ce n’est en fait pas un concept nouveau. Genesis Mining en Islande exploite la chaleur souterraine pour produire de l’électricité sans carbone, par exemple. C’est un argument de vente car les coûts environnementaux du bitcoin ont été critiqués par des entreprises (par exemple, Tesla) et des gouvernements qui doivent évaluer si la promesse d’une monnaie sans État vaut la dépense énergétique.

Cependant, le Salvador importe déjà 25 % de son électricité, selon la Société financière internationale (IFC), ce qui en fait le plus gros acheteur de la région. De plus, selon l’IFC, “près de la moitié des entreprises salvadoriennes déclarent que le coût élevé de l’électricité est l’un des principaux obstacles à la croissance, car il augmente les prix des produits et des services.”

Les instructions de Bukele vont certainement ajouter de la pression sur le réseau électrique et pourraient même obliger le Salvador à importer plus d’électricité – même si l’énergie produite par les installations de minage de bitcoins elles-mêmes est propre. En d’autres termes, ce n’est pas nécessairement une victoire facile.

source image : Pixabay

Vous avez trouvé des fautes d'orthographe ? Gagnez 0.1 CRO par faute signalée!

Rappel: Nous ne sommes pas des conseillers en investissement financier. Nous essayons simplement de donner des informations afin que chacun puisse se faire sa propre idée. Nous vous suggérons de faire vos recherches et de vous protéger au maximum. Certains liens de l'article peuvent être liés à de l'affiliation afin de nous aider à continuer notre travail.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.